Des « Curieux de Nature » le 12 juin, à Pointel !

affiche curieux de nature 2016 à PointelLe CIVAM de la Rouvre, le CPIE des Collines normandes, l’association Environnement et Vie en Pays de Briouze, la MFR de Pointel, le centre culturel du Houlme et bien d’autres partenaires vous proposent de les retrouver le dimanche 12 juin sur le site de la MFR de Pointel pour cette 1ère édition de Curieux de nature dans l’Orne ! Après 7 années passées dans la Manche, notre rendez-vous annuel se délocalise chez les collègues du département voisin. Le principe reste le même : aller au cœur de la nature et prendre conscience de la beauté de la nature qui nous entoure.

Au programme, des balades, des expositions, des animations pour petits et grands.

Repas le midi sur réservation, préparé par la MFR de Pointel. Pour toute information , contactez la FRCIVAM au 02 31 68 80 58.

Témoignage : une journée avec le groupe du bocage virois

« J’aime pas être tout seul » (Vincent, agriculteur à St Jean Le Blanc)

Mardi 8 décembre, dix heures, nous arrivons chez Jean-Michel à St Quentin les chardonnets. J’avais proposé à Benoit de l’accompagner sur une journée de formation avec le groupe du Bocage Virois. Jean-Michel est un homme discret, très ouvert et qui sait écouter. Ce jour là, nous étions 15 autour de la table. Nous avons assisté à une magnifique journée de partage de points de vue, de construction de la pensée, d’échanges d’idées avec respect et non jugement. Pas seulement l’agriculteur mais l’homme dans son entier fut considéré dans la globalité de sa vie professionnelle et économique, de son environnement, sa vie familiale, de son lien social et de son avenir : « On n’est pas les seuls à vivre sur la terre et nous ne sommes pas les derniers, alors comment on aménage tout ça ? » dixit Jean Michel.

La diversité des personnes présentes, groupe bocage viroistant par leur production, leur âge, leur parcours donne à voir combien on s’enrichit de nos différences. Jean-Michel a du mal à abandonner la performance « c’est génétique » dit il en riant. Il a vendu sa ferme dans le sud Mayenne trop engagée dans le productivisme (vaches à 12 000L, robot de traite, …) pour faire machine arrière. « On n’vivait plus. Tu vois bien que tu es rentré dans le piège (investissements, surinvestissements, courts termes, toute la panoplie !). Alors avec ma femme on s’est dit : on a compris, faut changer ça ! ».

C’est comme ça qu’il est arrivé sur sa ferme il y a un an et demi à St Quentin. « Quand on regarde ce qui se passe dans le monde, ça ne peut plus durer ! J’ai un gamin de 20 mois, qu’es ce que je vais lui laisser ? » « Je cherche mon équilibre, pas forcément passer en bio. Pas aller trop vite » dit Jean Michel. « accepter de diminuer sa production jusqu’où, pour que ce ne soit pas anxiogène ? » lui répond François.

Beaucoup d’humilité, de loyauté, une humanité chaleureuse, une leçon d’éducation populaire belle et généreuse. Un désir d’individuation et d’autonomie chez chacun qui, on le voit bien se construit et se conforte en appui sur la réciprocité de la confiance de tous pour tous au sein du groupe.

Je voulais vous faire partager un de ces moments qui font la beauté, le bonheur et la fierté de faire partie des CIVAM. Merci à Cyril, François, Lucie, Vincent, Damien, Emmanuel, Carole, Jean-Christophe, Colin, Michel, Benoît, les deux élèves du lycée (dont je n’ai pas entendu les prénoms, excusez-moi) et Jean-Michel. Merci à vous tous pour ce que vous m’avez offert.                                                                  Jacky Letrouit

Aide exceptionnelle à l’apiculture

abeilleDans l’attente de l’ouverture de la MAEC API en 2016 et suite à l’interpellation de l’APN, la Région Basse Normandie propose aux apiculteurs une aide exceptionnelle, pour l’année 2015.

Ouverte aux apiculteurs disposant de 200 ruches au minimum, cette aide vise à pallier les difficultés économiques de la filière tout en favorisant la biodiversité par une augmentation du potentiel pollinisateur. Ce dispositif ambitionne de contribuer à maintenir un nombre de colonies d’abeille sur l’exploitation et améliorer leur répartition pour limiter la pression exercée sur la ressource et permettre une meilleure couverture du territoire.

Plus d’informations et charger le dossier : http://aides.region-basse-normandie.fr/index.php/4-europe-cooperations-reunification-agriculture-et-peche/118-mesures-agro-environnementales-et-climatiques/308-aide-exceptionnelle-de-soutien-aux-apiculteurs

4 exemples d’initiatives contre le réchauffement climatique

Au-delà des discussions entre États, la COP 21 doit être l’occasion de braquer les projecteurs sur les initiatives concrètes de transition écologique, tant du côté de l’atténuation des émissions brutes de GES et de la séquestration du carbone dans les sols et les arbres, que dans la recherche de stratégies d’adaptation au changement climatique.

Depuis vingt ans déjà, des paysans sont en recherche de sobriété énergétique et sont venus naturellement à la baisse des émissions de GES sans affecter l’efficacité
économique de leur ferme. Le réseau CIVAM les soutient, les accompagne et valorise leurs initiatives.

Les efforts de l’agriculture pour lutter contre le changement climatique ne doivent pas se réduire à l’adoption d’outils technologiques au détriment d’un changement plus profond du modèle agricole et de pratiques qui ont fait preuve de leur efficacité chez les paysans du réseau CIVAM. Les actions des paysans dans ce domaine sont encore peu connues, peu soutenues. Elles devraient l’être.

Dans ce dossier de presse, quatre initiatives, exemples modestes de la variété des actions menées dans le réseau CIVAM, s’intègrent dans un projet global qui, en répondant à l’enjeu climatique, répond aussi à d’autres enjeux. Il s’agit aussi de projets ancrés territorialement – chaque initiative répond à des contextes géographiques, climatiques, sociaux bien différents – qui apportent des solutions locales à des enjeux globaux.

Même en filière longue, des agriculteurs s’en sortent !

Comme chaque année, la FRCivam de Basse-Normandie publie les résultats de son observatoire technico-économique comparant 17 fermes du réseau Civam avec les références du RICA bas normand. Les résultats montrent une fois de plus que les exploitations laitières en polyculture-élevage bas-normandes basées sur l’herbe pâturée, en recherche d’autonomie et d’économies, font plus que bonne figure dans le paysage agricole.

Il ressort de cette étude que les atouts des systèmes économes sont notamment :

- des exploitations à taille humaine, viables, vivables, et transmissibles[i]. Des fermes où le respect de l’animal, de l’environnement et la contribution au dynamisme rural (une agriculture créatrice d’emplois) font partie des fondamentaux[ii].

- des fermes dont les charges sont plus faibles (aux 1.000 litres de lait produits) grâce à une optimisation du pâturage[iii].

- Une rémunération du travail attachée à la notion de valeur ajoutée[iv] et non basée sur les seuls volumes de production. La réflexion des Civamistes portant sur la mise en place de systèmes qui contribuent à leur rémunération tout en préservant une qualité de vie qui permette de se dégager du temps libre.

- Une production plus rémunératrice : ces fermes dégagent plus de 5000 € de revenu disponible hors-aides, tandis que le revenu disponible des exploitations du Rica repose en totalité sur les aides.

Le constat est clair : les fermes des Civam rémunèrent plus d’actifs pour une même unité de surface. Alors que la course à l’agrandissement ne cesse de s’accélérer, avec pour objectif de produire plus pour gagner plus, ces systèmes montrent qu’il est possible de maintenir et de recréer de l’emploi dans le milieu rural, tout en relevant les défis environnementaux.


[i] Capital d’exploitation inférieur de 13 % au RICA, facilitateur dans la transmission pour un repreneur avec notamment des économies importantes sur le matériel (32%) et les bâtiments (29%)

[ii] Elles font vivre plus d’actifs par hectares et par litre de lait que les fermes du RICA.

[iii] Économie totale de charges aux 1000 litres de lait produits de 75 €, en majeure partie due à une moindre consommation d’aliments (- 44 €/1000 litres de lait) et d’intrants (azote, pesticides). La prairie, en association légumineuses/graminées, étant le principal allié de l’éleveur et de ses vaches qui lui permet de générer de telles économies (59 €/1000 L économisés).

[iv] Valeur Ajoutée : + 40 €/1000 L en faveur des systèmes économes.

Les élèves de Beauséjour s’intéressent aux milieux humides !

Deux classes de l’école Beauséjour (GS-CP et CP-CE1) ont répondu à l’appel à projet « classe Planète Manche » du conseil général. Ce dispositif permet de bénéficier d’interventions d’animateurs qualifiés du réseau d’éducation à l’environnement. Les enseignantes ont donc sollicité l’intervention de la FRCIVAM (Fédération Régionale des Centres d’Initiatives pour Valoriser l’Agriculture et le Milieu rural) pour construire et animer un projet sur les milieux humides.

Afin de faire le lien avec les animations sortie école beauséjourréalisées en classe (construction d’une maquette sur le cycle de l’eau, étude de milieux), les enfants ont participé à des sorties sur le terrain. Les plus petits se sont rendus sur le site naturel protégé de la Lande Mouton. Ils ont observé et identifié les « p’tites bêtes » qu’ils ont trouvé en nombre et les plus grands ont étudié le milieu maritime en se rendant dans le havre de Regnéville où ils ont pu découvrir la plage, ses dunes et les activités liées à la mer (pêche à  pieds, activité d’élevage des moutons de pré salé…). Une mise en commun est prévue en fin de projet et une présentation sera exposée dans le hall de l’école.

des Curieux de Nature à Hudimesnil

La FRCIVAM donnait rendez-vous ce dimanche 17 mai à tous les « Curieux de nature » sur la commune d’Hudimesnil pour cette 7ème édition, avec le soutien de paysans locaux, des associations (Ouvre ta ferme, comité des fêtes, Rejouets, l’Hydroscope) et du CFPPA de Coutances.

Le soleil était une nouvelle fois au rendez-vous. Il a pointé le bout de son nez bien plus tard que les premiers visiteurs qui étaient présents dès 5h00 pour entendre l’aubade des oiseaux.

Toute la journée, le public est venu nombreux pour participer aux activités destinées aux petits et grands. L’ambiance était conviviale, festive. Les ateliers ont rencontré un grand succès : jusqu’à 70 participants pour la reconnaissance des coléoptères ! Les olifans, groupe de musique bien connu dans la région (surtout par les enfants), a mis le feu sur la piste de danse (du moins la place du bourg). Les BPREA « maraîchage bio » du CFPPA de Coutances avaient préparé un stand très pédagogique, esthétique et animé des activités de semis de graines, de transformation de légumes pour permettre de comprendre le cycle de vie d’un légume du champ à l’assiette.

Un grand merci à tous pour cette belle journée riche de sens pour le réseau CIVAM.Curieux de Nature 2015

La biodiversité sous tes baskets

biodiversité sous tes basketsEn partenariat avec l’inspection académique de la Manche, la FRCIVAM a proposé à toutes les écoles de la Manche de participer à « la biodiversité sous tes baskets » au cours de la semaine internationale de la biodiversité du 18 au 22 mai.

L’objectif étant d’encourager les classes à sortir de l’école et de prendre le temps, sans matériel particulier, d’observer la biodiversité ordinaire environnante.

Les classes inscrites ont reçu des semences de 3 variétés de radis, à semer avec les enfants pour permettre de comprendre le cycle de germination d’une graine, d’observer la croissance de la plante sous différentes conditions (sans arrosage, dans du sable…) pour les amener à réfléchir à l’évolution du climat et faire le lien avec Paris Climat 2015 pour les plus grands. La dégustation avec remise de diplôme en présence pour certaines classes de l’inspecteur d’académie de la Manche et d’agriculteurs du CIVAM, est déjà prévue fin juin.

Ce sont donc 23 classes (réparties dans 11 écoles) qui se sont associées à l’opération. Les 550 élèves ayant participé à l’opération ont pris le temps de voir que sous leurs pieds, il n’y avait qu’une « seule herbe » mais des fleurs jaunes, violettes, ou blanches, de grandes herbes avec de larges feuilles et des toutes petites d’un joli vert tendre. L’objectif n’est pas de connaître le nom de toutes les espèces mais de prendre conscience de leur diversité et leur richesse, de ce qui leur est favorable/défavorable… et s’interroger sur nos comportements.

La biodiversité sous tes baskets

La FRCIVAM et l’inspection académique de la Manche s’associent pour proposer aux écoles maternelles et élémentaires manchoises de participer à « La Biodiversité sous tes baskets ». Cette action de sensibilisation à la biodiversité se déroulera du 18 au 22 mai 2015.

Elle a pour objectif d’encourager chaque enseignant à mettre le nez dehors avec ses élèves pour prendre le temps d’écouter et d’observer, avec des moyens simples, la biodiversité ordinaire qui nous entoure !

Chaque école a reçu une affiche, des fiches pédagogiques, un bulletin d’inscription ainsi qu’un courrier d’Olivier Burger, inspecteur de l’éducation nationale et d’Alain Regnault, président de la FRCIVAM. Un diplôme sera remis aux classes ayant manifesté leur participation auprès des services de l’inspection académique.

Pour les éco-citoyens qui souhaiteraient approfondir leurs connaissances, quelques liens complémentaires aux ressources déjà fournies :

Réseau Ecole et Nature : http://reseauecoleetnature.org/fiche-ressource/biodiversite-dans-ma-cour-decole-21-05-2014.html

Fédération des clubs CPN : http://www.fcpn.org/activites_nature/Archives-gazette-des-terriers/fiches-gazette-des-terriers

La hulotte : http://lahulotte.fr/cardere_cultivee.php

GRAINE de Basse-Normandie : http://www.graine-basse-normandie.net/

Fondation Nicolas Hulot : http://www.fnh.org/francais/doc/en_ligne/biodiv/pedago_gen_biodiv1.htm

Jardinons à l’école : http://www.jardinons-alecole.org/pages/intro.php

http://www.jardinons-alecole.org/pages/fichactivites/fichactivite_animaux.php

Curieux de Nature … à Hudimesnil

affiche curieux de nature 2015Le dimanche 17 mai 2015, un groupe composé d’agriculteurs et d’habitants du monde rural du canton de Bréhal dans la Manche, amoureux de leur environnement, motivés pour faire vivre nos campagnes ont mis sur pied un dimanche extraordinaire.

En effet, le temps d’une journée, de 5 h du matin à 18 h, le bourg d’Hudimesnil devient le village « nature » par excellence dans le cadre de leur fête « Curieux de nature ».

Au programme, de nombreux ateliers vous sont proposés (durée moyenne de 2 h). Ça commence dès 5 h du matin « au lever du jour avec une balade, non commentée, lente et paisible pour mettre tous ses sens en éveil » et s’enchaîne tout au long de la journée : cueillette de plantes, ateliers cuisines à base de plantes sauvages, porte ouverte dans les fermes, plantes médicinales, initiation à la macro photo, balade ornithologique, les petites bêtes des rivières et beaucoup d’animations pour les enfants (bal avec les Olifans, musique verte, balade contée… ). Prévoir bottes ou chaussures de marches.

Nous vous attendons nombreux pour ce rendez-vous annuel des CIVAM !