« le glyphosate, bien sûr qu’on peut s’en passer … »

Jacqueline ToutainC’est ce qu’affirme Jacqueline Toutain, lorsqu’on lui demande ce qu’elle en pense. Son changement de pratiques, elle l’a engagée avec le CIVAM de la Rouvre en 2010, en lien avec le syndicat d’alimentation en eau potable de la Rouvre. La contractualisation de la Mesure Agri-Environnementale « Systèmes Fourragers Economes en Intrants », financée par l’Agence de l’Eau Seine Normandie, a rassuré Jacqueline quant à sa prise de risque et sécurisé financièrement le changement de pratiques, notamment la réduction drastique de pesticides.

A l’occasion de la discussion sur la ré-autorisation pour 10 ans de la commercialisation et l’utilisation du glyphosate dans l’Union Européenne, les CIVAM proposent 12 mesures pour sortir du glyphosate. Des agriculteurs normands, dont Jacqueline Toutain et Alain Davy témoignent de leur expérience, de la prise de conscience à la disparition pratique et technique du glyphosate sur leur ferme (retrouver leur témoignage complet).

Elan’s : découvrir les métiers de l’agriculture et de l’agro-alimentaire

La FRCIVAM intervient auprès du CFPPA de Vire (Centre de Formation Professionnelle et de Promotion de l’Agriculture) dans le cadre du dispositif ELAN’s (Espaces Locaux d’Activités NovatriceS). Ce dispositif, mis en place par la Région Basse-Normandie, permet à des adultes et des  jeunes d’accéder à une formation de 4 mois les aidant à se re-dynamiser, à reprendre un rythme de vie et de travail, à découvrir des métiers par des visites d’entreprises, et à travailler sur leur projet professionnel.

Ce groupe aborde plus particulièrement les métiers agricoles et de l’agroalimentaire. Ils ont ainsi pu, par exemple, visiter la Biscuiterie de Lonlay l’Abbaye ou la Normandise, rencontrer un ostréiculteur, un maraîcher.

visite ferme de la sitelle Mardi 26 novembre, l’entreprise visitée était l’Entreprise de Travaux Agricoles Lair à Tinchebray. Cette entreprise familiale de 8 salariés est prestataire de services agricoles et de services auprès de la Communauté de Commune (entretien des bas-côtés des routes et déneigement des routes l’hiver). Par ailleurs, ils élèvent 15 à 180 taurillons. Les bénéficiaires du dispositif ELAN’s ont pu apprécier l’importance du travail mécanique dans l’ETA (entretien du matériel), et l’importance de la passion du gérant et de ses salariés pour leur métier.Parmi les prochaines visites prévues : la fabrication de l’Andouille, un pépiniériste-paysagiste…

Les visites et travaux du groupe seront valorisés dans le cadre du « mois de l’agriculture » par l’organisation d’un forum où sera notamment présenté le jeu construit par les stagiaires.

Pour en savoir plus, consulter leur blog.

PAC : compromis a minima cherche mise en oeuvre ambitieuse

communiqué du Groupe PAC 2013 : Après 18 mois de négociations, les conclusions des trilogues entre le Conseil, le Parlement et la Commission Européenne confirment le manque prévisible d’ambition pour la Politique agricole commune après 2013. Les organisations du Groupe PAC 2013 estiment que les compromis de Luxembourg et de Bruxelles sont faibles et donc très décevants. Ils ne suffiront pas à rendre la PAC réellement juste, écologique et solidaire. Mais paradoxalement, étant données les marges de manoeuvre offertes, les discussions à venir sur sa mise en oeuvre au niveau national constituent l’ultime opportunité de renforcer la PAC.

lire le communiqué intégral

groupe PAC 2013