L’accompagnement, vecteur d’innovation !

L’accompagnement est une notion très large qui recouvre des champs différents : de l’accompagnement de la personne à celui d’un groupe en passant par les structures collectives, il revête différentes dimensions.

Dans le cadre du projet « Innover dans l’accompagnement des projets agricoles et ruraux », porté par les ONVAR (Organismes Nationaux à Vocation Agricole et Rurale), plusieurs expériences d’accompagnement ont été analysées afin de comprendre la typologie des groupes, leurs modalités de constitution, le rôle de l’accompagnateur qui aide à fixer des objectifs communs et à créer un équilibre entre les personnes, les points de ruptures qui initient le changement et les facteurs d’innovation.

Accompagnement CIVAM de la Rouvre

L’expérience du CIVAM de la Rouvre a été analysée dans ce cadre et fait l’objet d’une fiche synthétique (ci-contre) et d’un film.

 A la différence du conseiller-expert qui transfère ses connaissances au porteur de projet, la posture de l’accompagnateur repose sur une logique ascendante. L’accompagnateur aide la personne ou le collectif à faire émerger ses idées, identifier ses connaissances et construire son propre projet. Il se place en « traducteur » entre les besoins, attentes, objectifs et en « créateur de lien » entre les membres d’un groupe, ou entre le collectif et ses partenaires.

On parle d’art de l’accompagnement car l’accompagnement n’est pas une science exacte : la dimension humaine est essentielle. Si l’accompagnateur peut s’appuyer sur des outils d’animation, il doit également se donner du temps, ne pas apporter sa solution, animer l’échange entre les agriculteurs pour les aider à construire leurs propres solutions.

film CIVAM de la Rouvre